Overblog
Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
3 octobre 2012 3 03 /10 /octobre /2012 23:08

istanbul

 

"Top Swiss 1146, contact Zagreb radar 135,8, byebye"

Il est 01h57 UTC, 03h57 heure de Paris; en croisière au FL380 (11,582m) nous venons de quitter l'espace aérien serbe.

La "journėe" a commencė il y presque 8h, téléchargement des dernières éditions du Figaro, de Flight International et vérification de l'Air et Cosmos de la semaine passée dans mon sac puis direction EuroAirport.

"Bonjour, Hello, wie geht's?" 21h40 locale nous finissons le briefing équipage. L'avion aura un peu de retard en provenance de Malaga mais ça devrait être facile à rattraper en l'air.

150 passagers et un bébé à bord au dernier comptage. On est presque plein - 156 sièges disponibles sur nos 319 -

Les derniers collègues se posent devant nous, il y a déjà du brouillard sur la piste.
Quelques minutes plus tard, l'Airbus s'élance dans cette marée blanche. Pas de Center Line Lighting en piste 33. je m'aide des Runway Edge Lights et de la peinture au sol pour rester dans l'axe.
Nos deux CFM56-5B  permettent aux 64t de s'arracher doucement au sol.
Sur cet avion, ce sont des INTERMIX Type 2, c'est à dire que l'un des moteurs est de type SAC (Single Annular Combustor) et l'autre de type TI (Tech Insertion). Pour faire simple ce ne sont pas exactement les mêmes moteurs mais pour nous, pas énormément de différence si ce n'est en cas de perte d'un pack -  

Doucement mais sûrement nous montons vers notre premier niveau de croisière à 37,000 pieds
L'atmosphère est calme, le radio encore un peu chargée malgré l'heure déjà tardive. Nous passons avec Munchen Radar.

Checklist de croisière, un oeil sur la météo et j'avale mes raviolis, me doutant dès la première bouchée que le contrôle nous rappellerait. Ca n'a pas manqué. A croire qu'ils le font exprès!

En dessous de nous, le manteau blanc de nuage s'étend jusqu'à Sofia, laissant à peine entre-voir les capitales survolées. La lune nous éclaire la voie et je me prête à observer les étoiles.
De quoi sera fait demain?

A l'heure où EADS et BAE s'ouvrent les voies du leadership mondial de construction l'aéronautique, les compagnies aériennes réfléchissent à leur avenir. Quel avion choisir pour renouveler la flotte? Quelle politique adopter pour étendre et renforcer nos parts de marché?
De grandes questions sans vraie réponse à notre échelle de pilote mais qui alimentent les conversations des cockpits. A 23h UTC (1h du matin pour mon estomac) c'est bienvenu.

On refait le monde ou presque, évoque les opportunités futures, la montée en puissance de certaines compagnies du Golfe tandis que d'autres arrivent à maturité, entre-autres.
J'en profite aussi pour répondre aux quelques mails reçus. 
Si l'on se permet le luxe de réfléchir au prochain mouvement, c'est non sans oublier les collègues et amis encore au sol, dans l'attente d'un premier boulot en transport public ou même simplement dans un avion.

C'est le challenge aujourd'hui, monter ses premières heures sur type afin de répondre au minima des compagnies. 
Pas facile mais il est de bon ton de donner un coup de main lorsqu'on le peut.

On approche Istanbul. 
Sur notre droite, toute une série de lumières sur l'eau. Des bateaux qui attendent l'entrée au port ou le passage du détroit du Bosphore pour rejoindre la Mer Noire.

Courte annonce pour informer nos passagers de l'arrivée proche et des conditions à destination.

L'approche se fait sans encombre et j'affiche un petit sourire, assez satisfait par mon posé.

Une petite heure au sol et nous voilà reparti. Il est 02h20 heure de Paris, 03h20 locale Istanbul.
Toujours aussi plein avec 154 âmes à bord cette fois-ci.

Nous sommes presque les seuls en activité en ce tout début de journée.
Un autre A319 de Germanwings commence son embarquement; nous repoussons.

Roulage, alignement, décollage à chaque contact nous réveillons l'ATC qui doit bien se sentir seul du haut de sa tour.

Une bonne dose de café en début de croisière afin de rester éveillé jusqu'au bout.
A cette période de l'année, le soleil n'a pas encore pointé le bout de son nez - il a bien raison par -59 degrés dehors - et la nuit semble d'autant plus longue.

Je sors la météo via ACARS. 650m de visi, Broken 100ft.
On sera au sol dans un peu plus d'une heure. Je vais arrêter d'écrire et revoir un peu les procédures par faible visibilité.

Ce matin, c'est Mr. Airbus qui pose.

Published by Pierre - dans En Ligne
commenter cet article
15 septembre 2012 6 15 /09 /septembre /2012 18:31

Les choses ont bien évolué depuis mon dernier article.

J'avais mis entre-temps une vidéo, poste parfois quelques images sur facebook et twitter mais approchant des 1000h sur type je me suis dis que l'heure était peut-être venue de redonner vie à ce blog... ou d'en démarrer un autre?

Depuis sa création, c'est près de 23,000 visites pour un total de plus de 53,000 pages vues et pour cet article, vous avez entièrement la parole.

Qu'attendez-vous de ce blog? Comment souhaiteriez-vous le voir évoluer? Plus de photos? Plus de vidéos? 

N'hésitez pas à abuser de la fonction commentaire afin de donner un nouveau souffle à ce site (ou à inspirer la création d'un nouveau)

Merci à vous!

Published by Pierre
commenter cet article
2 mai 2012 3 02 /05 /mai /2012 00:31

Peu de temps et pas toujours la motivation d'écrire de nouveaux articles mais voici une première compilation de quelques vols.

 

 

Le prochain "épisode" devrait couvrir "les îles" 

Published by Pierre - dans En Ligne
commenter cet article
23 mars 2012 5 23 /03 /mars /2012 00:19

500h d'Airbus et une petite vidéo d'essai de la GoPro que j'ai réalisé à bord de l'Airbus lors d'une rotation sur Amsterdam.

J'espère que ça vous plaira.


Bon visionnage !


Published by Pierre - dans En Ligne
commenter cet article
8 décembre 2011 4 08 /12 /décembre /2011 13:22

Voilà un long momet que je n'avais rien écris sur ce blog.

Ci-après un début de récit que j'ai griffoné il y a quelques temps. Je ne suis pas encore certains de le terminer un jour donc je vous en livre les permières lignes. 



Il y a de ces vols qui ont une saveur particulière. C'etait le cas du Tel Aviv d'aujourd'hui.

Profitant du changement d'heure, le réveil a presqu'un gout de grâce matinée. Il est 4h30, 5h30 pour l'organisme et pour du court courrier, il est déjà tard !
Il faut bien dire que la saison été qui s'achève nous a offert nombre de lever sur les coups de 2h30-3h et c'est après une bonne heure  que je croise les vrais lève-tôt du jour qui terminent leur briefing.

Pour un premier Tel Aviv, on préfèrera prendre un peu d'avance.


Le vol en lui-même ne devrait pas être très different d'un Istanbul, d'un Split ou de tout autre destination de la toile orange, mais les procedures associées sont bien plus conséquentes, sûreté oblige.

Apres avoir lu, souligné, entouré et annoté l'Operational Flight Plan (OFP) et ses NOTAMs, c'est presque comme à l'aeroclub. On commande le fuel, se renseigne sur le créneau et vérifie le parking.

Briefing cabine et direction l'avion. Première différence notable, on n'est plus tout seul au pied de l'avion. D'un côté un grand gaillard, les bras croisés, du genre qu'on voudrait pas déranger, qui discute avec le fueller, et de l'autre une équipe mixte chargée de "screener" les intervenants qui accèdent a l'avion.

Soyez rassurés, votre équipage ne possède ni coupe-ongles; ni gel douche.

Alors que l'on fait le plein de notre A320 - pres de 14 tonnes de kérozen sur cette etape - la cabine se prepare et je fais le tour de l'avion. Il y a vraiment de quoi se sentir observer, les quelques secondes de plus que d'habitude que j'attache à vérifier les trappes de train - on n'est jamais trop prudent - semblent intriguer les gars de la sûreté qui quittent leur position figée afin d'avoir un meilleur angle (de tir ?).

Retour dans l'avion, on inspecte les derniers recoins et lance l'embarquement.
Tout va bien, on est toujours à l'heure.
179 PAX, 2 PRM et 3 enfants plus tard, on est presque prêt... mais où est la redcap ?

Passage à la fouille et la revoilà, mauvaise nouvelle, il semblerait qu'il y ait un mode de chargement particulier pour le Tel Aviv, il faut déplacer des bagages, en fait non, pour nous c'est bon, mince, ils ont deja commencé, bon alors le papier est bon, c'est juste les bagages, bon en fait non, on ne sait plus trop et puis finalement, "c'est tout bon, ils avaient déjà fait ce qu'il fallait"

Ouf ! Tout bon pour nous aussi puisqu'il n'y a donc pas de Last Minute Changes.
Allez, on ferme et on y va !


Juste a l'heure, on s'envole depuis la piste 15 de Bâle-Mulhouse. Verticale de la balise BS, on tourne à droite et enroule le terrain.  
L'avion est lourd. Initialement, nous montrons au FL350. 

Devant nous, les Alpes et le soleil qui est déjà là. 
Apres la Suisse, on survolera l'Allemagne, l'Autriche, la Slovenie, la Croatie, la Serbie, la Grece, Chypre et enfin Israel… c'est certain, on fait au moins du "moyen courrier".


To be continued...

telaviv

Published by Pierre - dans En Ligne
commenter cet article
13 septembre 2011 2 13 /09 /septembre /2011 00:17

DSC00293

 

Peu de messages ces derniers temps mais j'ai de plus en plus d'occupations et ai mis de côté la mise à jour du blog.

Après un mois et demi de Line Training (c'est à dire des vols réguliers mais avec un Commandant de Bord - Instructeur et une liste de sujet à discuter), j'ai été "lâché en ligne" à la mi-août.
C'est maintenant que la formation commence. Au fur et à mesure des vols, on vit de nouvelles expériences avec des météos diverses et variées, du grand CAVOK à la tempête.

Parfois on se trompe ou on arrive au sol et on se dit "ah zut, si j'aurais pu faire comme ça, ça aurait été bien mieux"
Tout ce qui fait de ce métier, un métier exceptionnel. On n'arrête jamais d'apprendre. D'ailleurs le dicton dit bien qu'un pilote qui n'apprend pas, c'est un pilote mort.

Alors que le 23 août, je passais le cap des 100h d'Airbus, j'en ai, depuis, ajouté 46 … "and counting" !

PS: Je prends régulièrement des photos depuis les airs. Vous en trouverez un bon résumé en cliquant sur l'image suivante:

DSC00393 2
Published by Pierre - dans En Ligne
commenter cet article
11 août 2011 4 11 /08 /août /2011 16:24

http://www.mynetbizz.com/fr/airlines/british-airways/british-airways-logo.jpg

Bonjour à tous,

Après plusieurs mails reçus me demandant des informations sur le BA FPP, j'ai le regret de vous annoncer que je n'en ai malheureusement aucune !

J'ai quand même mené ma petite enquète et vous trouverez ci après quelques liens suceptibles de vous renseigner sur le nouveau programme cadet de British Airwaya

L'annone officielle de BA:
http://www.bafuturepilot.com/

- Les sites officiels des FTO
CTC Wings: http://www.ctcwings.com/ba
Oxford (OAA): http://www.oaa.com/pages/schemes/british_airways.php
FTE Jerez: http://www.ftejerez.com/ba/fpp.php

- On parle sur les forums (non-officiel)
Pprune: http://www.pprune.org/interviews-jobs-sponsorship/459243-ba-future-pilot-programme-fpp.html
Aeronet: http://forum.aeronet-fr.org/viewtopic.php?t=25913&sid=20ae311ae70a549259512f89091dc3c0

Bon courage à tous !

Published by Pierre - dans La formation CTC
commenter cet article
23 juillet 2011 6 23 /07 /juillet /2011 21:52

Les vols s'enchainent et ne se ressemblent pas. Barcelone, Alicante, Malaga, Porto, Amsterdam, Nice, Bordeaux, Olbia, Rome, Londres, Genève et j'en passe, voici quelques photos prises à la volée lors de mes rotations.

Published by Pierre - dans En Ligne
commenter cet article
6 juillet 2011 3 06 /07 /juillet /2011 18:28
Ci-après, un récit que j'ai initialement publié sur la PilotList. Il devrait vous intéresser.
DSC00176.jpg

On m’a souvent demandé ce qui m’a décidé à « faire pilote » .

Etait-ce le premier vol sur DR400 à l’âge de 5 ans, l’instructeur à droite, Papa derrière et moi sur mes trois coussins, à l’avant, n’osant pas brusquer les commandes de peur de voir le sol d’un peu trop près, ou sous le mauvais angle ?
Etait-ce la sensation de bonheur à l’idée d’aller à Roissy un matin de vacances afin de m’envoler loin de la couronne parisienne ?
Ou était-ce simplement l’émerveillement total à chaque fois que s’entre -ouvrait la porte du cockpit ?

Une chose est sûre, l’Aviation est une passion de « longue » date. 

En 2007, j’obtenais mon PPL grâce à mon instructeur avec qui je garde toujours très bon contact – on dit qu’il ne faut pas oublier d’où l’on vient. J’y crois dur comme fer.
Dès que j’en ai eu l’âge et le papier, j’ai préféré prendre la voiture et consacrer les week-end et jours fériés à « tenir la planche ». 
Aucun regret puisque c’est à cette occasion que « les piliers » du club, qui savent se faire très discrets, viennent transmettre leur savoir. Au hasard d’une conversation, on y entend des anecdotes sur Concorde, sur des pannes en 707 et sur les aléas de « La Ligne ».

Combien de fois ai-je rêvé sur ces récits, sur ceux de Jacques, Danny, Julien, Susana et des autres ?

En septembre 2009, fermement convaincu, je partais au bout du Monde avec un groupe d’Anglais que je n’avais rencontré que deux semaines auparavant dans les bureaux de l’école. Je rentrais un an plus tard avec un CPL (Licence de Pilote Professionnel) et poursuivait par l’IR-ME, m’autorisant à voler par mauvais temps.

Aujourd’hui, Vendredi 1er Juillet, le rêve se termine, la réalité commence.

« Genève bonjour, Top Swiss 8 Mike Hotel, Stand 2, request IFR clearance to Malaga »

J’ai du mal à réaliser. Aujourd’hui, l’avion orange est plein à craquer. 156 passagers, le maximum que l’on peut prendre.
« 156 têtes qui seront rivées moi, observant mes moindres mouvements. Va falloir assurer! » - me dis-je, puisque l’on sait bien que la moitié n’imagine pas que le co-pilote de 21 ans va les emmener pour son tout premier vol commercial et que l’autre s’en moque complètement – heureusement. 

Alors que le safety pilot, installé sur le jumpseat, surveille scrupuleusement nos actions, je déroule les check-lists. On a pris un peu de retard. « Ca se rattrape » me dit mon Commandant.

On dit toujours qu’on se souvient parfaitement de son premier vol mais à mon grand regret, il m’en manque pleins de bouts et la seule chose dont je me souvienne vraiment, c’est la sensation de soulagement à l’arrivée à Malaga. Comme sur Cessna, posé pas cassé. Ouf !

La journée continue. Retour à Genève puis direction Rome-Fiumicino pour un aller-retour. Ca s’enchaine vite mais je commence à prendre le rythme. 

A l’escale, un « gamin » de 7 ans nous tend un bout de papier. « Tiens, c’est pour toi ».
C'est un dessin de l'avion. La représentation est fidèle et il a même repéré l’immat’ de l’avion. HB-JZN. On lui présente rapidement le cockpit et je me dis que c’est peut-être un futur collègue. C’est vrai après tout, j’étais pareil !

C’est finalement sur le dernier secteur, après avoir enfin pu discuter un peu avec la cabine, que je prends tout à fait conscience de ce qui m’arrive. Nous sommes en descente vers le FL280, le Mont Blanc se trouve à ma gauche, le soleil sur couche sur l’horizon, c’est simplement magnifique.

Je commence à comprendre ce que les autres avant moi ont raconté. 
Pour rien au monde, je n’échangerais ma place : je suis assis ici, sur le plus beau bureau du Monde.

Pierre,
Rêveur expérimenté, pilote débutant.
Published by Pierre - dans En Ligne
commenter cet article
30 juin 2011 4 30 /06 /juin /2011 18:03

Depuis la fin du Type Rating, tout s'est enchainé.

D'abord des cours "compagnie" à Genève avec une explication sur le fonctionnement général, les détails pratiques, une formation aux premiers secours, aux procédures d'urgence, etc... puis un saut à Zurich où l'on a éteint des feux, sauté dans les toboggans et sommes descendu du cockpit à la corde

A Londres, nous avons retrouvé le simu' pour deux séances et c'est le 28 juin que nous avons enfin découvert l'avion, le vrai.

Décollage depuis Genève, destination Epinal. Une fois posé, nous passons à tour de rôle sur le siège droit de l'Airbus A319 pour effectuer six tours de piste.

Premier contact avec la bête et également l'occasion de profiter d'un avion de ligne pour "nous tout seuls". Quel pied !

Voici quelques photos qui illustrent cette journée car pour ma part, ça ne fait que commencer et demain, direction la Crew Room pour les premiers vols commerciaux :) 

 

DSC00002.jpg DSC00039.jpg

DSC00021 DSC00064.jpg

DSC00053 DSC00073.jpg

DSC00095.jpg DSC00132.jpg

DSC00147.jpg DSC00155.jpg

 

Published by Pierre - dans En Ligne
commenter cet article

A Propos De Ce Blog

  • : La tête en l'air
  • La tête en l'air
  • : De la selection CTC Wings au cockpit d'un avion de ligne, suivez ici ma formation entre la Nouvelle-Zelande et l'Europe.
  • Contact

Profil

  • Pierre
  • Suivez ici ma formation de pilote de ligne entre la Nouvelle-Zelande et l'Europe via le programme Cadet CTC Wings.
  • Suivez ici ma formation de pilote de ligne entre la Nouvelle-Zelande et l'Europe via le programme Cadet CTC Wings.

Recherche

Archives